Qui sommes-nous?

leboulet3

C’est en 1975, alors que Carouge connaissait une vague de démolitions que plusieurs habitants se réunirent afin de constituer une Association de sauvegarde. Symboliquement et en souvenir d’une première atteinte portée le 28 juin 1815  par l’Armée autrichienne aux murs de Carouge, le nom de Boulet fut choisi.

Cet épisode se situe lors de la période napoléonienne des Cents Jours. Depuis Champel une batterie autrichienne visait le QG du général français Dessaix dans l’immeuble no 1 de la rue Saint-Victor. Mais ce tir atteint par erreur le no 2 de la rue Saint-Joseph où l’on trouve encore aujourd’hui une trace de cet événement.

leboulet  leboulet2

De par ses statuts, Le Boulet a vocation de se consacrer à la protection du cadre de vie, principalement urbanistique et architectural, de la Ville de Carouge et des régions avoisinantes.

Précurseur, il a suscité en 1982 l’établissement d’un plan de site, la création d’un musée communal ainsi que de multiples actions de sauvegarde. On trouvera une présentation plus complète de l’Association en pages 31 et suivantes du  Dictionnaire carougeois, tome III, édité en 2001 par la Ville de Carouge.

Soucieux de  veiller sur une qualité de vie qui fait le charme de Carouge, Le Boulet s’est engagé dans de multiples actions parmi lesquelles on citera, la sauvegarde du bâtiment du Centre musical et la conservation de l’actuelle Maison des artisans,  l’initiative Sauvons nos parcs, la sauvegarde du Pont Neuf ou encore la sauvegarde du cinéma Bio.

Aujourd’hui, alors que de nouvelles atteintes menacent notre qualité de vie et notre patrimoine, Le Boulet poursuit son action en s’élevant contre des décisions qui pourraient se révéler irréfléchies ou encore propres à détruire notre environnement.