Juin
01

Parcelle Similor

Similor plan de situation

Similor plan de situation

Dans le cadre de la vente des parcelles situées à l’emplacement de l’ancienne usine Similor rachetée par le groupe espagnol Rocca, deux bâtiments de l’ancien pensionnat tenu autrefois par des sœurs à la rue Joseph-Girard ont pu être racheté en 2014 par la Fondation communale du Vieux-Carouge. A relever que c’est grâce à l’adoption du plan de site du 21 juillet 1982 que ces bâtiments ont pu bénéficier d’un statut de protection.

L'ancien pensionnat

L’ancien pensionnat

Sous l’appellation “Faubourg 1227”, c’est un complexe bâti important qui est en voie d’être achevé en contrebas de la colline de Pinchat. Ces habitations seront pour la plupart des logements en PPE qui bénéficient d’un contrôle financier de l’Etat, la zone considérée étant de la zone de développement. Lors de l’attribution des différents lots concernés, seules des personnes qui n’étaient pas déjà au bénéfice d’une propriété foncière dans le canton ont pu déposer leur candidature, les lots étant ensuite tirés au sort. Cette mesure faisait suite aux abus constatés dans la Commune de Cologny, où dans l’opération de “La Tullette”, plusieurs appartements ont été acquis par quelques personnes bien informées, au demeurant proches de certains milieux politiques. Au vu de cette situation, le Grand Conseil a finalement légiféré afin d’éviter que de telles situations d’accaparement motivées par des visées uniquement lucratives ne viennent à se reproduire lorsque l’Etat est censé défendre un intérêt général.

L’un des blocs construits à la rue du Tunnel sera occupé par des LUP (logements d’utilité publique) et bénéficie d’un droit de superficie concédé par une Fondation de droit public, la FPLP.

Rue du Tunnel, bâtiment en cours de construction

Rue du Tunnel, bâtiment en construction

Rue du Tunnel (2)

On constate toutefois que ce nouveau quartier disposera de peu d’accès, étant situé dans un cul-de-sac. On peut redouter que des embouteillages viennent à se produire sur l’axe routier de la rue Joseph-Girard qui est à l’heure actuelle souvent en surcharge. Le réseau de mobilité douce qui reliera ce secteur aux hauteurs du chemin de Pinchat à travers l’autre opération immobilière qui domine d’ores et déjà de façon intempestive – pour ne pas dire malheureuse – le Rondeau devrait permettre de soulager quelque peu ces incohérences urbanistiques .

Au début du mois de février 2017, après l’achèvement du gros-oeuvre, les bâtiments de ce nouveau quartier prennent peu à peu leur aspect définitif. On constate que la recherche d’un fort indice de densification laisse peu d’espaces publics disponibles. Un passage sous un volume bâti d’un gabarit dominant les bâtiments voisins du Vieux-Carouge donne une première idée de l’aspect futur du quartier.

Laisser un commentaire